Sciences de la Vie et de la Terre
Découvrir et s'enrichir ...

CH1- Devenir apte à transmettre la vie

 
 
 
 
 
 
I- Les transformations à la puberté :
Problématique 1 : quelles sont les transformations à la puberté chez la fille et chez le garçon ?
 
A l’adolescence, les transformations qui apparaissent à la puberté sont liées à une nouvelle capacité : celle de transmettre la vie. La puberté est une période pendant laquelle le corps subit de profonds changements internes et externes. Certains sont visibles, d’autres non ; ils entraînent des modifications corporelles et physiologiques. La puberté débute vers 10-13 ans et dure quelques années.
 
Bilan A1 :
Les caractères sexuels secondaires apparaissent : barbe, apparition de la pilosité (pubis et aisselles), mue, voix qui mue chez le garçon ; apparition de la pilosité (pubis et aisselles), développement de la poitrine et élargissement du bassin chez la fille.
Les organes reproducteurs de la fille (ovaires) et du garçon (testicules) se développent et deviennent fonctionnels. Ce fonctionnement est marqué par l’apparition des règles (saignements) chez la fille et par les premières émissions de sperme (éjaculations) chez le garçon.
Les organes génitaux constituent les caractères sexuels primaires.

A1- la puberté

II- Les fonctionnement des organes reproducteurs :
 
Problématique 2 : comment fonctionne l’appareil génital masculin ?
Bilan A2 :
Chez l’homme, les testicules fabriquent les spermatozoïdes qui correspondent aux cellules reproductrices. Ce sont des cellules de très petites cellules, de 75µm (ou millième de mm) de long, mobiles grâce au battement de leur flagelle, et produites en très grande quantité (des millions). Mélangés aux sécrétions de glandes annexes de l’appareil génital, les spermatozoïdes sont libérés dans le sperme lors de l’éjaculation. Ce fonctionnement des testicules est continu et sans interruption de la puberté à la fin de la vie.
 
Problématique 3 : comment fonctionne l’appareil génital féminin ?
Bilan A3 :
Chez la femme, à partir de la puberté jusqu’à la ménopause, un des deux ovaires produit un ovule, grosse cellule reproductrice immobile aspirée par la trompe. Cette ovulation est cyclique et a lieu tous les 28 jours en moyenne (on parle de cycle ovarien). La jeune fille nait avec un nombre limité de cellules qui un jour se transformeront en ovules. Lorsque toutes ces cellules auront libéré un ovule, l’appareil reproducteur de la femme cessera son activité : c’est la ménopause (vers l’âge de 50 ans en moyenne).
Dans le même temps et également de façon cyclique, la muqueuse utérine s’épaissit pour accueillir un embryon issu de la fécondation entre un spermatozoïde et un ovule (cycle utérin). La majorité du temps, alors qu’il n’y a pas eu fécondation, la partie superficielle de l’utérus une fois épaissie est éliminée : c’est l’origine des règles.

A2- Appareil reproducteur masculin

 

A3- Appareil reproducteur féminin

III- Le cycle menstruel de la femme  :
Problématique 4 : quelle est l’origine des règles ?
 
Bilan A4 :
Chez la femme, l’appareil reproducteur est réglé suivant deux cycles : le cycle ovarien et le cycle de l’utérus.
Tous deux durent en moyenne 28 jours, du début des règles jusqu’aux règles suivantes et sont calés l’un sur l’autre.
Au cours du cycle utérin, la couche superficielle, ou muqueuse, de la paroi de l’utérus, s’épaissit par de nombreux vaisseaux sanguins dans l’attente d’une éventuelle cellule-œuf.
 
L’émission d’un ovule par un ovaire, ou ovulation, a lieu en moyenne le 14ème jour suivant le début des règles.
 
Les femmes sont fertiles dans la période qui se situe autour de la date de l’ovulation, mais cette date peut cependant être décalée suivant les femmes et avoir lieu à n’importe quel moment du cycle.
 
S’il n’y a pas eu fécondationentre un ovule et un spermatozoïde, la muqueuse utérine épaissie est éliminée : c’est l’origine des règles. Quand les règles débutent, un nouveau cycle utérin démarre.
Si l’ovule est fécondé, la muqueuse utérine ne se détruit pas (elle servira à accueillir l’œuf) et donc la femme n’a pas ses règles.
 
La présence des règles informe la femme qu’elle commence un nouveau cycle menstruel.
 
Remarque : l’ovulation n’étant pas spécialement perçue par la femme, on se réfère alors au cycle utérin pour connaître l’avancée du cycle menstruel.

A4- A l'origine des règles

Vidéo canope
Fonctionnement
des testicules

 

Cycles ovarien et utérin

Vidéo canope
Le
cycle ovarien

 

Fiche d'objectifs et de révision