Sciences de la Vie et de la Terre
Découvrir et s'enrichir ...
 
 
 
 
 
 
Activités conçues par Madame Corinne Méfort, enseignante du Groupe Saint Charles à Chalon sur Saône 

Au cours d'un exercice physique, les mouvements du corps impliquent différents organes et structures qui fonctionnent de façon coordonnée et qui constituent le système musculo-articulaire.

Pb : Comment ce système permet-il la réalisation des mouvements ? Comment pratiquer une activité physique adaptée pour protéger le système musculo-articulaire ?
 
I- La réalisation des mouvements par le système musculo-articulaire:

TP7
A- Le mouvement d'un membre fait intervenir les muscles striés squelettiques, les tendons et les articulations.
  • Les ligaments (composés de bandes de tissu conjonctif pouvant résister à de fortes tensions) assurent la liaison entre deux ou plusieurs os qui s'emboîtent entre eux. Ils stabilisent l'articulation.
  • Les muscles striés squelettiques (= muscles permettant le mouvement) sont rattachés au squelette par des tendons (composés de bandes de tissu fibreux résistants)
  • L'articulation est lubrifiée grâce au liquide synovial.
B- Le mouvement est rendu possible par la contraction de muscles antagonistes.
  • Le muscle squelettique est formé de cellules géantes allongées appelées fibres musculaires groupées en faisceaux. Ces cellules sont capables de se contracter et de se raccourcir car elles possèdent dans leur cytoplasme des éléments protéiques contractiles qui donnent un aspect strié à la cellule observée au microscope.
  • Le raccourcissement des cellules musculaires provoque le raccourcissement et la contraction du muscle. En se contractant, le muscle développe une force qui tire sur les tendons et fait jouer une articulation, ce qui conduit à un mouvement.
  • La majorité des mouvements fait intervenir un couple de muscles antagonistes dont la contraction entraîne des effets opposés (flexion ou extension par exemple).

TP7

TP8

II- La prévention des accidents musculo-articulaires et les risques de certaines pratiques sportives :

TP8
Les accidents musculo-articulaires correspondent à une détérioration du tissu musculaire, des tendons ou de la structure articulaire. Ils surviennent généralement lorsque l’effort est brutal, sans préparation préalable.
  • Les fractures sont des ruptures osseuses
  • Les entorses ou foulures sont un traumatisme des ligaments occasionné par une mobilisation excessive d'une articulation. Le ligament est en général étiré ou distendu, mais il peut être également déchiré, avec des complications liées à des arrachements osseux.
  • Les tendons peuvent se rompre.
  • Les fibres musculaires peuvent aussi se rompre: si cela affecte quelques cellules, c’est un claquage et si tout le muscle est touché on parle de déchirure complète.
Un bon échauffement et un entraînement régulier permettent de limiter ces accidents mais aussi d’améliorer les performances.
 
L’utilisation de produits dopants améliore artificiellement les performances sportives mais elle n’est pas sans danger. Par exemple, une prise régulière et à forte dose de stéroïdes anabolisants stimule le développement des muscles et non celui des tendons, ce qui peut conduire à leur rupture. De plus, la prise de ces produits dopants augmente le risque d’accidents cardiaques, d’insuffisance rénale et hépatique, de cancers, d’impuissance, de stérilité et de troubles psychiques.